Forum des Prisons Index du Forum
Forum des Prisons Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion



 BIENVENUE SUR LE FORUM DES PRISONS 
  
     
      


Nouvel(le) inscrit(e) ? Pour préserver la vie privée de nos membres, pour mieux vous aider ou vous soutenir.

présentez-vous dans les 3 jours suivant votre inscription.

 
Cliquez ici pour accéder au forum de dialogue


Cliquez ici pour accéder au portail

 Cliquez ici pour accéder à la page Facebook du forum

      
Muret - Vétustes, surpeuplées, mal desservies... le livre noir des prisons toulousaines

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum des Prisons Index du Forum -> LES RUBRIQUES : -> ..............................TOUTES LES PRISONS FRANCAISES
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
titi_nikki
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Juil 2012
Messages: 2 504
Localisation: Angers
Masculin Cancer (21juin-23juil)
Point(s): 2 660
Moyenne de points: 1,06

MessagePosté le: Mar 10 Mar - 17:27 (2015)    Sujet du message: Muret - Vétustes, surpeuplées, mal desservies... le livre noir des prisons toulousaines Répondre en citant

Muret - Vétustes, surpeuplées, mal desservies... le livre noir des prisons toulousaines

Surpopulation, murets aux parloirs à limite de la légalité, vétusté... État des lieux des dysfonctionnements des prisons de Seysses et Muret, dans l'agglomération toulousaine.





Surpopulation : Seysses dans le rouge
Le constat est invariable : les prisons toulousaines ne désemplissent pas. Si, au 1er janvier 2015, le centre de détention de Muret affichait 90 % de taux d’occupation (556 personnes incarcérées pour 620 places opérationnelles, pour des peines de plus de 3 ans), la Maison d’arrêt de Seysses, quant à elle, continue de battre des records.
« Nous observons un taux de 135 % de surpopulation, avec 887 personnes incarcérées pour 655 places, tandis qu’un nouveau moratoire a été lancé sur l’encellulement individuel car il n’y a pas les moyens financiers actuellement », analyse Delphine Payen-Fourment, coordinatrice inter-régionale Sud-Ouest à l’Observatoire international des prisons (OIP), réclamant « l’application de la loi sur l’aménagement des peines de moins de deux ans ».
Les parloirs de Seysses illégaux ?
La Maison d’arrêt de Seysses est-elle dans l’illégalité ? C’est ce que dénonce l’OIP sur le sujet des murets aux parloirs. « Ces murets sont interdits depuis 1983 par l’administration pénitentiaire, et une note datant de mai 2014 demande à nouveau la destruction des murets », explique Delphine Payen-Fourment, qui va plus loin. « Seysses est un établissement dans l’illégalité même puisqu’il a été construit post-1983, en 2003, avec ces murets. »
Delphine Payen-Fourment, coordinatrice de l'OIP dans le Sud-Ouest
L’OIP du Sud-Ouest regarde attentivement ce qui va se passer du côté de Fresnes puisque fin janvier, le tribunal administratif (TA) de Melun a enjoint à l’administration de procéder « sous cinq mois » à la destruction des murets de séparation dans les parloirs de la maison d’arrêt. Dans le cas de Seysses, un recours au tribunal administratif de Toulouse n’est pas exclu. À suivre…
À Muret, l’OIP pointe le cas de cette prison qui fait partie des 162 (sur 190 en France) « qui ne sont toujours pas dotées de parloirs familiaux permettant les visites à l’abri du regard d’autrui ».
Chauffage : haro sur la vétusté !
Ça « caille » au centre de détention de Muret… Dans un rapport paru début mars et intitulé Muret, les familles enfermées dehors, l’OIP révèle que le nombre de plaintes augmente sur le manque de chauffage au sein de la prison et que des détenus en sont réduits à « utiliser leurs plaques électriques à des fins de chauffage »…
Citation:
L’établissement date de 1966, les installations électriques sont déficientes. Il n’y a jamais eu de travaux d’envergure sur l’installation et le chauffage alors qu’il y a eu des départs d’incendie. Les fenêtres posent problème car l’air passe et il n’existe pas de relevés de température, pointe l’OIP.


En 2013, la direction de l’établissement, dans son rapport d’activités, qualifiait le remplacement des installations de chauffage d’opération « de grande envergure pour les années à venir ». En 2015, c’est encore l’attente…
Où sont les Unités de vie familiale (UVF) ?
Les Unités de vie familiale (UVF) permettent aux détenus de recevoir leurs proches, dans de petits appartements, pour une durée comprise entre 6 et 72 heures. Des conditions pour maintenir des liens familiaux qui font défaut au centre de Muret. Dans son récent rapport consacré à Muret, l’OIP précise qu’un « appel d’offres a été lancé pour la construction sur 18 mois de cinq UVF, quatre parloirs familiaux et la réfection des locaux des parloirs individuels, portés à 45, contre 39 actuellement ».
Les travaux, « dont le coût est évalué à 4,8 millions d’euros, devraient commencer en mai 2015 », avance Delphine Payen-Fourment.
Seysses et Muret sont très mal desservies
Depuis « l’extinction » de la prison Saint-Michel en 2003, la mauvaise accessibilité des prisons de Seysses et Muret est régulièrement mise à l’index. « Elles sont mal desservies et c’est un problème pour les familles », indique la responsable de l’OIP Sud-Ouest.
En effet, seule la ligne de bus 58 passe devant la prison de Muret – et plus rarement le week-end, moment où les familles sont plus nombreuses à venir au parloir. La compagne d’un détenu évoque même, dans le rapport de l’OIP, l’itinéraire de deux kilomètres qui existe le long de la départementale 12 entre Seysses et Muret… mais non aménagé pour les piétons. « Il faut marcher au bord de la route, sans trottoir, sans sécurité et sans éclairage, pendant une bonne demi-heure pour arriver à un arrêt, desservi seulement toutes les heures. Autant vous dire que les mères avec des enfants risquent leur vie chaque week-end ! »
Le quotidien coûte cher
Au centre de détention de Muret, le prix des communications est sans commune mesure avec ce qui se pratique « dehors ». Facturées à l’unité (l’UTP, l’unité téléphonique est au prix de 0,125 centimes d’euros), les communications « se font dans des cabines, sans confidentialité », observe Delphine Payen-Fourment, sur une ligne ouverte seulement quatre jours par semaine de 16 h à 19 h.
Et comme les familles ne peuvent pas appeler elles-mêmes, la note de téléphone peut grimper jusqu’à 150 euros par mois.


Source : actu.cotetoulouse.f
_________________
Titi_nikki

La prison est un dépotoir de ce que la société ne sait pas gérer


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 10 Mar - 17:27 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum des Prisons Index du Forum -> LES RUBRIQUES : -> ..............................TOUTES LES PRISONS FRANCAISES Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com