Forum des Prisons Index du Forum
Forum des Prisons Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion



 BIENVENUE SUR LE FORUM DES PRISONS 
  
     
      


Nouvel(le) inscrit(e) ? Pour préserver la vie privée de nos membres, pour mieux vous aider ou vous soutenir.

présentez-vous dans les 3 jours suivant votre inscription.

 
Cliquez ici pour accéder au forum de dialogue


Cliquez ici pour accéder au portail

 Cliquez ici pour accéder à la page Facebook du forum

      
Longues peines de prison : la réinsertion des "condamnés de l'extrême"

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum des Prisons Index du Forum -> LES RUBRIQUES : -> ..............................LES LIBERTES
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
titi_nikki
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Juil 2012
Messages: 2 504
Localisation: Angers
Masculin Cancer (21juin-23juil)
Point(s): 2 660
Moyenne de points: 1,06

MessagePosté le: Ven 8 Mar - 17:35 (2013)    Sujet du message: Longues peines de prison : la réinsertion des "condamnés de l'extrême" Répondre en citant

Longues peines de prison : la réinsertion des "condamnés de l'extrême" (émission "Dans le prétoire" sur France-inter)

Dans son livre Longues Peines : le pari de la réinsertion, Philippe Laflaquière, juge d'application des peines pendant 10 ans à Toulouse, évoque à travers 15 portraits, ceux qu’il appelle les « condamnés de l'extrême ».

Il n'y a ni angélisme, ni pessimisme dans l'ouvrage de Philippe Laflaquière. Il ne se livre pas non plus à une démonstration intellectuelle sur la réinsertion. Il vous emmène à la rencontre de ces hommes, des criminels incarcérés au centre de Muret en Haute Garonne. Il y a 600 détenus dont 10 % condamnés à la perpétuité. Et un jour ils pourront demander à être en liberté conditionnelle, une liberté encadrée et contrôlée.

Mais il faudra un projet et des garanties. Au juge d'application des peines de remplir cette délicate mission d’accorder, ou non, cette liberté, avec les travailleurs sociaux, les surveillants, les enseignants, et les psychiatres. Au détenu de se remettre en question et de gagner leur confiance pour un retour dans la société. Philippe Laflaquière nous raconte un de ces parcours : celui du petit Henry, condamné à 17 ans
 ‘Petit' parce qu’il était jeune quand il a commis ce crime : un coup de couteau à une épicière pour quelques francs et une tablette de chocolat. Malgré sa minorité, ce petit Henry a été condamné à la perpétuité. Il s’est trouvé que dans son parcours carcéral, il a fait un cheminement extraordinaire pour trouver des valeurs positives, travailler, faire une formation professionnelle... Et puis il a eu la chance, dans ce parcours carcéral, de faire la rencontre d’un moniteur de sport et l’épouse du moniteur et leurs deux filles se sont pris d’affection pour lui au point de former une véritable famille adoptive qui l’a accueillie lors de sa libération conditionnelle et sans surprise, celle-ci a été une réussite complète. Je l’ai encore eu il y a quelques jours au téléphone et il était très heureux que je décrive son parcours dans l’un des chapitres de mon livre.
 Après autant d'années de prison on imagine qu'une telle remise en liberté se prépare ?

Oui, explique Philippe Laflaquière. Il y a d'abord des permissions encadrées puis une semi liberté, car il faut retrouver des repères sensoriels. Par exemple, se rendre compte qu'il y a des voitures ou que l’on a changé de monnaie. C'est une véritable construction dans laquelle il ne faut pas oublier les victimes, rappelle l'auteur. Le magistrat est aussi là pour elles.

Le juge est aussi investi de cette attente de la société qui est d’assurer la protection de celle-ci. Contrairement à ce qu’elles peuvent penser, les attentes des victimes au sens général, les victimes directes du fait criminel en question, mais aussi la société en général, sont prises en considération dans le projet lui-même. Je vais impartir un certain nombre d’obligations, de soin par exemple, ou d’interdictions (de paraître dans tel lieu, département, région). La réinsertion est une véritable construction et c’est une construction dans laquelle les victimes ont leur place même si elles ne le savent pas toujours.

Il y a bien sûr des échecs et le risque zéro n'existe pas, mais le taux de récidive ne dépasse pas 0,5% chez ces détenus condamnés à la perpétuité. Ils représentent moins de 1% de la population carcérale.

Pour écouter l'émission, cliquez sur le lien ci-dessous :
http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=558951

Source : franceinter.fr

_________________
Titi_nikki

La prison est un dépotoir de ce que la société ne sait pas gérer


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 8 Mar - 17:35 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
cubana


Hors ligne

Inscrit le: 24 Juil 2012
Messages: 1 711
Localisation: dans le monde
Féminin Balance (23sep-22oct) 馬 Cheval
Point(s): 1 723
Moyenne de points: 1,01

MessagePosté le: Ven 8 Mar - 18:54 (2013)    Sujet du message: Longues peines de prison : la réinsertion des "condamnés de l'extrême" Répondre en citant

hello
je pense qu'il y a possibilité de réinsertion mais pour cela il faut qu'à la sortie le détenu ne se retrouve pas dans la rue tout seul sans personne

et je crois que dans chaque personne il y a du bon enfin je préfère le croire

le récit de ce petit et bien il faut reconnaître que cela n'arrive pas souvent quand même

et puis il y a les autres qui n'arrivent pas à s'integrer dans la société qui a changé beaucoup de choses et ils ne retrouvent pas leurs repères et surtout ne sont plus assistés
_________________
LA PORTE S'EST OUVERTE
LE SOLEIL EST REVENU
MAIS LE CHEMIN SERA LONG

ROBINE DES BOIS


Revenir en haut
MSN
titi_nikki
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Juil 2012
Messages: 2 504
Localisation: Angers
Masculin Cancer (21juin-23juil)
Point(s): 2 660
Moyenne de points: 1,06

MessagePosté le: Ven 8 Mar - 21:24 (2013)    Sujet du message: Longues peines de prison : la réinsertion des "condamnés de l'extrême" Répondre en citant

Bonsoir,
Je suis de ton avis, Cubana. Sauf de rares exceptions qui, à mon avis, relèvent de la psychiatrie, tout être humain est récupérable mais comme tu dis, à la condition de ne pas se retrouver seul pour affronter la vie de dehors, les changements qui ont eu lieu et surtout trouver du travail.

_________________
Titi_nikki

La prison est un dépotoir de ce que la société ne sait pas gérer


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:26 (2016)    Sujet du message: Longues peines de prison : la réinsertion des "condamnés de l'extrême"

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum des Prisons Index du Forum -> LES RUBRIQUES : -> ..............................LES LIBERTES Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com